L’entrepreneuriat est aujourd’hui une voie qui séduit de plus en plus de personnes désireuses de s’insérer dans la vie active. Pour autant, lorsqu’on les interroge sur les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien, beaucoup d’indépendants évoquent la paperasse et les contraintes administratives. Dans un tel contexte, le portage salarial fait de plus en plus d’adeptes, séduits par la souplesse que leur apporte cette formule. Pourquoi ce statut est-il avantageux pour lancer son activité ? Éléments de réponses dans cet article.


Le portage salarial : définition et fonctionnement

Le portage salarial est une nouvelle forme de travail qui fait son apparition en France, en 1988. Ce statut à mi-chemin entre salarié et entrepreneur facilite le développement d’une activité professionnelle indépendante. Le travailleur indépendant qui choisit cette solution peut ainsi exercer son activité en toute autonomie tout en bénéficiant d’une couverture sociale identique à celle d’un salarié traditionnel.

A l’origine, c’est un mode d’emploi utilisé par des cadres en transition professionnelle disposant d’une expertise dans un domaine précis. Le concept subit des mutations notables au fil des années. Il est aujourd’hui utilisé par des profils d’actifs très différents : personnes en transition professionnelle, en reconversion, cadres, créateurs d’entreprise, seniors, retraités, jeunes diplômés, slashers, freelances, auto-entrepreneurs, etc.

Pour ce qui est de son fonctionnement, le portage salarial est une forme d’emploi qui met 3 acteurs en relation : l’entreprise de portage, le salarié porté et l’entreprise cliente. Celle-ci peut être une collectivité locale, une administration ou même une société. Le porté est un indépendant qui possède une expertise dans un ou plusieurs secteurs. Il effectue des missions pour le compte de clients. La société de portage est un intermédiaire entre les deux autres parties. Elle facture le client et s’occupe à ce titre de la gestion des formalités administratives, juridiques, comptables et fiscales liées à l’activité de l’expert indépendant.

Le portage salarial : définition et fonctionnement
Le portage salarial : définition et fonctionnement

Pourquoi le portage salarial est un statut à privilégier pour entreprendre ?

Le portage salarial est un excellent moyen d’adaptation économique qui facilite l’autonomie professionnelle. Permettant d’éviter les contraintes administratives des entreprises, ce mode de travail constitue une solution particulièrement avantageuse pour s’installer à son compte.

Cette formule permet au salarié porté d’exercer son activité en profitant d’une grande souplesse. Les parties administratives, juridiques, fiscales et comptables de son activité sont en effet gérées par l’entreprise de portage salarial. Ainsi, il gagne un temps précieux pour se concentrer sur ses missions et sa prospection. C’est donc une opportunité de développer son activité et de générer des revenus plus importants.

Ce mode de travail permet aussi  de bénéficier du statut de salarié et des mêmes avantages sociaux. L’entreprise de portage ne se limite pas versement d’un salaire. Elle paie également les cotisations sociales afin de garantir une couverture sociale au travailleur porté.

Un accompagnement personnalisé est par ailleurs proposé au salarié porté. Il bénéficie d’interlocuteurs dédiés qui le guident et le conseillent dans ses démarches commerciales et son activité autonome. Il est également orienté et guidé dans la gestion des aspects pratiques de son activité (facture, salaire, optimisation et bilan annuel de son activité, etc).


Le portage salarial, un statut encadré

Le portage salarial est aujourd’hui plus que jamais le statut idéal pour lancer son activité. En effet, une convention collective renforçant son cadre juridique a été signée à l’unanimité par les partenaires sociaux le 22 mars 2017. Celle-ci a notamment revu à la baisse le salaire minimum requis pour exercer son activité en portage salarial, qui est désormais de 2000€ net environ. Elle a également permis la mise en place d’un mécanisme de sécurisation des parcours professionnels collectifs. Enfin, elle prévoit que le salarié porté bénéficie d’une réserve de 10% de son salaire pour lui permettre de gérer plus sereinement les périodes d’intermissions.

Portage salarial : un statut pour lancer son activité
4.71 (94.29%) 7 votes

BRANDT Valentin

Créateur de Geekeries.fr. Référentiel de ressources WordPress en Français qui a vu le jour pour la toute première fois en 2007. Je publie régulièrement des plugins, des outils SEO, des ressources et de l'actualités pour améliorer votre expérience avec le CMS WordPress.

Ne manquez pas nos autres contenus :