Le port d’un équipement de protection au travail n’est pas une nécessité dans tous les domaines.

Toutefois, certains métiers exposent celui qui l’exerce à des risques réels et le port d’équipements spéciaux de protection peut s’avérer indispensable. Faisons un point sur les métiers exposés au danger, nécessitant l’utilisation d’équipements spéciaux et leur utilité.

Les métiers qui font appel aux équipements et tenues de protection

Le premier secteur qui vient à l’esprit est bien évidemment celui du bâtiment. Toutes les professions qui se pratiquent en extérieur et où l’on utilise toutes sortes de matériaux sont en effet les plus dangereuses (gros œuvres, installations électriques, plomberies, peinture, carrelage, etc.).

Ensuite, il y a les métiers du secteur médical où des normes de sécurité strictes sont mises en place. Les tenues du secteur médical sont expressément faites simples, confortables et permettent de distinguer chaque personnel et son rôle. Enfin, le secteur culinaire exige également de tenues adaptées et sécuritaires, et ce, que l’employé soit en cuisine ou en service.

Les équipements de protection individuelle (EPI)

Les EPI sont en effet considérés comme tout équipement visant à protéger l’individu qui la porte contre un danger potentiel. Il en existe 3 catégories essentielles.

La première catégorie regroupe des équipements de protection simples comme les gants de cuisine, les toques et les tabliers. La seconde englobe les éléments un peu plus complexes, mais dont le port n’est pas toujours obligatoire (lunettes et casques de protection, équipement de protection des oreilles et des pieds, anti-coupures, etc.).

Enfin, mais non des moindres, la troisième classe d’équipements réunit les plus indispensables, protégeant des dangers mortels ou irréversibles (EPI de protection contre les émanations chimiques et biologiques, les équipements de sécurité en cas de chute en hauteur, les équipements de plongée, etc.).

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :