Faire construire une nouvelle maison n’est pas toujours facile, il y a des règles à respecter, des plans à dessiner et un terrain à trouver. Cette dernière étape peut être particulièrement longue et fastidieuse et les différents raccords peuvent s’avérer compliqués à gérer. Que cela soit pour un particulier ou un professionnel, les contraintes se croisent bien souvent.

Se sécuriser au maximum avec l’achat d’un terrain en lotissement

Lorsque vous achetez un terrain dans un lotissement, vous êtes assuré que certains éléments sont déjà pris en compte par des aménageurs professionnels. Ainsi, ils s’occupent du raccordement électrique et de l’eau et la servitude est déjà mise en place, en clair le lotisseur s’occupe de penser à tout pour vous. Avant même que la maison (ou les bureaux) ne soit construite, vous avez déjà des problèmes auxquels vous ne devez pas penser.

Dans une société où le moindre oubli peut être un véritable problème, il est apprécié qu’un accompagnement de ce type soit fait par les professionnels. Grâce à cela, les futurs propriétaires se sentent plus en sécurité et savent qu’ils peuvent habiter sereinement dans ce lotissement. De plus, le lotisseur met en place des règles strictes sur ce qui est possible de faire ou non (en termes de couleur de toit par exemple) ou encore jusqu’où s’arrête votre liberté par rapport à vos voisins. Ce « cahier des charges » est à valider lorsque vous achetez le terrain, afin d’être sûr que vous êtes d’accord avec ces règles, et prêt à les mettre en pratique.

Mais, qu’est-ce qu’un lotissement ?

Acquérir un terrain pour votre projet immobilier dans un lotissement c’est bien, mais savoir ce que c’est et ce que cela engendre est encore bien. Un lotissement n’est rien d’autre qu’une parcelle de terrain pouvant être divisée en plusieurs terrains, afin d’y accueillir des maisons ou tout autre bâtiment. Généralement, l’objectif premier de ces lotissements est de pouvoir créer un nouveau quartier au sein d’une commune.

C’est la raison pour laquelle les communes sont particulièrement vigilantes quant à la façon dont les règles vont être rédigées. De ce fait, avant de pouvoir commercialiser les terrains, les aménageurs professionnels devront constituer un dossier complet, décrivant le projet dans les détails. Les éléments principaux à y faire figurer sont les suivants : plan de situation, règlement, étude d’impact et programme de travaux. Une fois que le comité a approuvé le projet, celui-ci peut être mis en pratique.

Quelques informations à savoir quand on devient propriétaire en lotissement

Dès lors que vous achetez dans un lotissement, vous devenez propriétaire de votre logement, mais également copropriétaire des parties communes. Espaces verts, équipements, voiries sont quelques-unes de ces parties communes pour lesquelles vous devrez verser des charges tous les mois. Il est donc important de l’intégrer dans votre futur budget mensuel. De plus, comme nous l’avons vu en début d’article, les lotissements imposent certaines règles. Si vous passez par un constructeur indépendant et des fournisseurs indépendants, vous devez tout de même respecter toutes les règles inscrites dans le cahier des charges. Couleur du crépi et des tuiles, orientation de la maison, volet ou non, etc.

Devenir propriétaire est un pas à franchir, un pas qui séduit chaque année de nombreuses familles désireuses d’apporter à leur foyer un lieu qui leur ressemble.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :