Le secteur high-tech a pu envahir de nombreux domaines, celui de la mode n’a pas été épargné. En effet, une marque très connue sur le marché des chaussures a eu l’idée d’utiliser à bon escient cette fameuse imprimante 3D afin de créer un modèle unique et révolutionnaire. Les passionnés de cet univers pourraient être conquis puisqu’un lancement commercial est déjà prévu pour 2017, mais il sera renforcé l’année prochaine.

Des chaussures hors du commun qui ont la particularité d’être imprimées avec de la résine

Alors que certains cherchent massivement un code promo valable chez Spartoo pour acquérir la nouvelle collection printemps/été de chaussures, d’autres se focalisent sur une référence particulièrement attractive. Aux premiers abords, vous pourriez penser que la conception est traditionnelle, mais la réalité est totalement différente. En effet, la Futurecraft 4D est le fruit d’une utilisation réjouissante de ce bijou de technologie. Il a été très intéressant pour de nombreux secteurs comme celui de la médecin. Les professionnels de la santé ont par exemple eu l’opportunité d’imprimer des prothèses ou de petits objets afin de redonner un second souffle à une vie endommagée.

Après le déploiement d’un prototype, l’enseigne revient avec une version commercialisable

Cette fois, l’impression 3D a été projetée sur le devant de la scène par Adidas, une enseigne très connue dans le monde du sport que ce soit pour les vêtements ou les chaussures. Cette entreprise n’hésite pas à repousser les limites afin de dévoiler des modèles révolutionnaires susceptibles de combler les attentes de tous les consommateurs ainsi que les fans de ces trois bandes. Aujourd’hui, elle revient en force sous les projecteurs avec une nouvelle version des Futurecraft 4D puisqu’elles avaient déjà été dévoilées en 2015 par la marque allemande sous la forme d’un prototype. Désormais, le procédé est maîtrisé à la perfection, ce qui lui permet d’envisager la commercialisation prochaine.

https://www.youtube.com/watch?v=zXE-icw28n8

100 000 paires de chaussures de la marque à trois bandes sont déjà prévues pour l’année prochaine

Il faut noter que cette décision n’est pas anodine puisqu’il s’agit tout de même de la première chaussure imprimée en 3D grâce à une telle machine. Pour cela, un mode opératoire spécifique a été indispensable, les équipes d’Adidas ont été contraintes d’avoir recours à une résine liquide. Aujourd’hui, les appareils proposent généralement du plastique solide qui est moulé selon les besoins. Dans ce contexte, la machine a pu fixer la forme voulue en ayant recours à de la lumière ultraviolette. Ce fonctionnement n’est pas anodin, il a pour but d’accroître la production, car l’objectif premier consiste à suivre les commandes de masse.

En 2017, plusieurs milliers de paires seront à la disposition des consommateurs, mais Adidas a décidé de placer la barre plus haute en 2018 avec 100 000 chaussures.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :