Les particuliers ne sont pas les seuls à chercher une solution pour ouvrir un compte bancaire, car les professionnels sont également invités à choisir la même configuration. Toutefois, certains ne seraient pas contraints d’opter pour une telle démarche.

La création d’une société ne s’effectue pas sans un passage chez votre banquier

L’administration française peut rapidement devenir problématique surtout lorsque les formalités se multiplient à une vitesse très impressionnante. Toutefois, les chefs d’entreprise doivent obligatoirement se lancer dans l’ouverture d’un compte professionnel, c’est d’ailleurs une condition importante au même titre que la rédaction d’un statut. Lorsque le dossier est construit, il est impossible de débloquer les fonds si une solution bancaire n’est pas au rendez-vous. Vous devez fournir un justificatif concernant cette mise à disposition. Tous les métiers ne semblent pas être logés à la même enseigne. Ce sont davantage les profils qui ont une véritable répercussion, car si une SARL, une SA et une SAS doivent lancer les démarches, les propriétaires du statut de l’auto-entrepreneur ne sont pas concernés dans certains contextes.

Plusieurs entreprises sont contraintes d’ouvrir un tel compte bancaire pour la création

Si vous souhaitez jongler avec vos finances, vous devrez obligatoirement vous rapprocher d’un conseiller, il aura la particularité de vous épauler dans toutes les démarches et notamment l’ouverture de ce compte. Comme nous l’avons précisé au préalable, sans celle-ci, vous n’aurez pas le loisir de concrétiser votre volonté puisque l’immatriculation de votre entreprise sera refusée. Tous les comptables insistent sur le fait que cette étape est pourtant oubliée, ainsi le dossier n’est pas validé, ce qui engendre à la fois une perte de temps considérable et surtout des frais supplémentaires. Contrairement aux idées reçues, la création d’une EURL, SA, SAS ou d’une SARL demande un engagement financier qui peut rapidement grimper si vous ne suivez pas à la lettre toutes les conditions indispensables.

Il est possible de fermer un compte professionnel pour effectuer un transfert d’argent

Par conséquent, si vous avez l’intention de débarquer dans le monde de l’entrepreneuriat, pensez à vous focaliser sur toutes les démarches essentielles que ce soit pour la rédaction des statuts, la publication d’une annonce légale ou encore l’ouverture de ce fameux compte professionnel. Les comptables insistent sur le fait que cette formalité peut ensuite être annulée surtout si vous ne souhaitez pas conserver une telle structure. Dans ce cas de figure, lorsque le dossier est validé à 100 %, vous avez la possibilité de fermer votre compte et d’effectuer un transfert de l’argent vers une version personnelle. Pour les indépendants par exemple, cette solution peut être beaucoup plus simple, car finalement les dépenses ainsi que les achats ne sont pas nombreux.

Toutefois, une notion importante est à connaitre, car les sommes versées sur le compte courant peuvent être perçues comme un salaire, ce qui peut aussi engendrer un coût non négligeable.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :