Le kyste pilonidal, aussi appelé kyste sacro coccygien, se caractérise par le développement sous cutané d’un kyste dans le sillon inter-fessier. Souvent indolore et invisible, le kyste se manifeste généralement par la présence d’une petite boule sous la peau ou la formation de pertuis (petit trou) par lequel des sécrétions peuvent s’évacuer (pue, lymphe, sang).

Chaque année en France, se sont plus de 20 000 personnes qui sont touchées par cette pathologie bégnine. Assez peu connue car située dans une région du corps intime, le kyste pilonidal n’en reste pas moins une problématique de santé publique. En effet, outre le nombre important de personnes touchées chaque année, ce kyste nécessite obligatoirement une intervention chirurgicale ainsi qu’une convalescence post-opératoire relativement longue.

L’opération est une étape indispensable pour procéder au retrait définitif du kyste. En effet à ce jour, aucune autre solution par traitement médicamenteux, naturel ou homéopathique n’a été trouvée. L’exérèse du kyste est donc obligatoire. Cette opération doit être effectuée si possible le plus rapidement possible après le diagnostic.

Retrouvez dans cet article quelques conseils utiles pour bien préparer son opération et la convalescence qui s’en suit :

1. Poser les questions à son chirurgien

Comme pour tous problème de santé, il est normal de vouloir connaitre les tenants et aboutissants d’une telle opération. Aujourd’hui il est possible de trouver de nombreuses réponses à ses questions sur internet. Malheureusement ces réponses sont bien trop souvent approximatives, parfois fausses et même anxiogène.

Le chirurgien reste donc le seul référent de confiance vers qui se tourner pour avoir des réponses claires, justes et précises à ses questions, concernant l’opération de ce kyste.

2. Préparer sa convalescence avant l’opération

Il est nécessaire pour tous patient ayant été opéré d’un kyste pilonidal, de rester (le plus longtemps possible) en position allongée lors des 15 premiers jours suivant l’opération.

Réfléchir en amont de l’opération à des occupations, est une excellent initiative pour commencer sa convalescence dans les meilleures conditions possibles.

En effet, le mental joue un rôle important dans la rapidité de la cicatrisation. Préparer des activités adaptées pour sa convalescence, c’est également s’assurer d’être dans les meilleures dispositions pour commencer la cicatrisation.

3. Avoir un mode de vie sain

Il est admis qu’un mode de vie sain est bénéfique pour la santé. Cela se révèle d’autant plus vrai lorsque le corps doit, comme dans le cas d’une opération du kyste pilonidal, se régénérer et reconstruire des tissus pour cicatriser.

Adopter un mode de vie sain avant et après son opération est l’une des meilleures manières de bien se préparer avant une opération du kyste pilonidal.

Voici quelques conseils pour adopter un mode de vie plus sain avant son opération :

  • Arrêter de fumer
  • Limiter fortement sa consommation d’alcool
  • Manger sain et équilibré
  • Manger des fruits et légumes frais (apport en vitamine)
  • Avoir un apport en protéine végétale et animale suffisant
  • Faire du sport (dans la mesure du possible)
  • Faire des séances de relaxation / méditation
  • Lire des livres de développement personnel
  • Avoir des pensées positives
3 conseils pour bien préparer l’opération de son kyste pilonidal
5 (100%) 1 vote

BRANDT Valentin

Créateur de Geekeries.fr. Référentiel de ressources WordPress en Français qui a vu le jour pour la toute première fois en 2007. Je publie régulièrement des plugins, des outils SEO, des ressources et de l'actualités pour améliorer votre expérience avec le CMS WordPress.

Ne manquez pas nos autres contenus :