Il est indispensable de devoir militer en faveur d’une chasse raisonnée. Pour cela, des écrits mettent en avant le patrimoine cynégétique. Une bibliothèque pleine d’informations toutes plus intéressantes les unes des autres, montrant combien le respect de la faune et la flore est au centre d’un club bien particulier : le Club de la Chasse et de la Nature. Amoureux des ressources naturelles qui nous entourent, respectueux envers la faune et adeptes de la chasse raisonnée ?

Retrouvez tous ces fondements et toutes ces valeurs au sein de la Fondation François Sommer. Une fondation créée en 1964 et qui ne cesse de valoriser nos animaux et notre nature au travers de son club, son musée et son salon « Lire la Nature ». Des institutions hors du commun qui accueillent chaque année pléthore de passionnés et de personnes désireuses d’améliorer la condition de vie de notre planète.

Un salon « Lire la Nature » dédié à la littérature cynégétique

Inédit sur Paris, le salon « Lire la Nature » a ouvert ses portes le 28 janvier 2017. Durant toute la journée, des animations, des débats et des rencontres ont eu lieu. Mêlant discussions sur la chasse et sur la nature, ce dernier fut accueilli à bras ouvert par les passionnés de la chasse et de la nature, mais également par les curieux qui aspirent à en apprendre davantage sur l’environnement et l’écologie.

Pour cet événement inédit, de très nombreux auteurs avaient répondu présents à l’invitation. Romanciers, spécialistes de la nature, voyageurs, passionnés de chasse, ils s’étaient déplacés pour échanger avec le public sur un domaine qui nous concerne tous. Ces auteurs pourront également présenter leur parution, des écrits cynégétiques forts, proposant de promouvoir le patrimoine de la chasse. D’ailleurs, ces derniers ont été encore plus loin qu’une simple présentation de leurs écrits. Ils ont organisé tout au long de la journée des animations pour les petits, comme les grands, afin de toucher chaque génération.

Fêter le cinquantième anniversaire de la Fondation

La Fondation François Sommer fut reconnue d’utilité publique par un décret en 1966. Afin de fêter sa cinquantième bougie, la Fondation a souhaité marquer le coup en ouvrant de façon inédite un salon de la nature sur Paris. Le but de ce salon était d’amener les humains à comprendre comment vivre dans une nature conservée. C’est à l’hôtel de Guénégaud et à l’hôtel de Mongelas à Paris que le salon s’est déroulé. La thématique de cette année était centrée autour de la conservation des écosystèmes et la construction d’un dialogue apaisé entre usagers de la nature.

Un objectif clair : celui d’interroger l’homme sur sa place dans la nature

De nombreux humains ont tendance à l’oublier : nous ne sommes pas seuls sur Terre. Autour de nous, une belle nature nous accompagne au quotidien, ainsi que des animaux, tous plus charmants les uns des autres. Durant cette journée, l’objectif fut clairement précisé : échanger autour de la relation entre l’homme et la nature. Aujourd’hui, bon nombre de citoyens ne respectent plus les animaux. Participant à une chasse brutale et à une véritable course contre les animaux, ils  en oublient le but principal qu’est la cohésion. Comment vivre en harmonie tous ensemble si le respect n’est plus à l’ordre du jour ? En effet, vu sous cet angle, il est urgent de faire quelque chose et de changer nos habitudes.

Convaincre la jeunesse

Si pour certaines personnes le combat peut paraître perdu d’avance, il est pourtant indispensable de pouvoir ancrer des idées positives dans le cerveau des jeunes. C’est pour cette raison que le salon « Lire la Nature » accueille volontiers les parents accompagnés de leurs enfants. Les instruire et leur montrer comment communier avec la nature et la respecter est un enjeu important pour la Fondation et le Club. Ils ont ainsi eu le droit à des parcours-jeux dans le Musée de la chasse et de la Nature, tout comme ils ont pu rencontrer les auteurs et illustrateurs d’écrits à destination des enfants. Pour finir, ces mêmes enfants chouchoutés et soignés par ce salon ont pu accéder à des ateliers de création. Ces derniers se sont déroulés autour de plusieurs thèmes : les animaux et la nature. Des ateliers particulièrement prenants, incitant les enfants à comprendre les enjeux d’une telle action.

Une récompense décernée à un auteur puissant dans le domaine de la nature

Lors de ce salon « Lire la Nature », un prix littéraire est décerné. Ce prix n’est pas nouveau, il a vu le jour en 1980. En effet, Jacqueline Sommer (l’épouse du créateur de la fondation) a souhaité honorer la mémoire de son mari décédé. Pour cela, elle a mis en place un prix.

L’exploration et l’interrogation de l’homme par rapport à la nature sont récompensées lors de la remise du prix littéraire.

Chaque année, de nombreux écrivains s’intéressent à la nature. Dans leurs écrits, ils explorent les faits et gestes de l’homme. Ils retranscrivent son rapport avec la nature en décrivant avec précision son comportement. Ces interrogations sont particulièrement intéressantes, car elles permettent de mettre en avant les actions de l’homme sur notre environnement.

En 2017, quinze ouvrages étaient mis à l’honneur. Parmi ces ouvrages, nous retrouvions des romans, des récits, ainsi que des essais. Le jury, composé d’écrivains, réalisateurs, photographes, libraires, chercheurs, scientifiques ou encore historiens a su délibérer de manière juste pour désigner le grand vainqueur, Baptiste Morizot avec son essai philosophique « Les Diplomates ». Ce dernier a reçu la coquette somme de 15 000 euros pour son oeuvre. « Remarquable » et « exceptionnelle », les membres du jury ont été unanimes quant à la réflexion qu’a tenue son auteur tout au long de son essai. Originale et avec un sujet parfaitement choisi et maîtrisé, Baptiste Morizot a su retranscrire une pensée importante pour la Fondation : celle de penser autrement notre place d’humain dans la nature.

La récompense donnée chaque année aux meilleurs écrivains dans le monde de la réflexion sur la nature et l’homme met en avant une toute nouvelle façon de penser. Elle permet également d’encourager les spécialistes à réfléchir sur la question. Cette récompense les aide aussi dans leur élan. Un beau prix pour une belle action.

Il faut dire que la philosophie animale propose des sujets variés et profonds. Elle soulève bien évidemment la question de la place de l’homme au milieu de la nature. Est-on maître de l’univers ou devons-nous cohabiter avec les animaux et la nature ? La deuxième interrogation reste la meilleure solution. Un moyen sûr de ne pas épuiser les ressources naturelles de notre planète et de la garder en pleine santé.

L’implication forte d’un acteur majeur dans le monde de la chasse

Créée en 1964, la « Maison de la Chasse et de la Nature » (aujourd’hui intitulée La Fondation François Sommer) se voulait être protectrice de la nature. Elle souhaitait montrer aux humains à quel point la nature doit être respectée, afin de laisser notre planète s’épanouir au maximum. Aujourd’hui, la Fondation François Sommer oeuvre toujours dans ce sens et tend à prouver que les actions des humains ont un impact sur la société actuelle. Les ressources naturelles ne sont plus autant valorisées et les habitants de notre planète effectuent des actions ayant de graves répercussions sur sa santé. En participant à la promotion de la littérature cynégétique, la Fondation se met au service de la nature, afin de tout faire pour la préserver.

Engagé en tant qu’écologiste, amoureux de la nature et passionné par la chasse, François Sommer avait tout pour lui. Visionnaire dans l’âme, c’est sa passion qui l’a mené à créer la Fondation François Sommer avec sa femme, Jacqueline. Cet attachement marque davantage le fait que le club soit autant dévoué à proposer des actualités dans le domaine de la chasse et de la nature. Aujourd’hui, ils sont toujours aussi présents dans le monde de l’écologie. Soucieux de proposer un monde où la cohabitation entre l’homme et la nature sera parfaite, ils militent pour une chasse raisonnée, protectrice des ressources naturelles. Bien loin de la chasse barbare à laquelle nous avons malheureusement le droit chaque année, la chasse raisonnée tend à respecter la nature et les animaux.

Perpétuer les valeurs des fondateurs

Avec le Salon « Lire la Nature », la Fondation marque une nouvelle ascension dans le monde de l’écologie et de la nature. La communion entre les écrivains et spécialistes avec le public est sans appel. Petits et grands ont la possibilité de redécouvrir le monde dans lequel ils vivent. Ils participent ainsi à une réflexion bien poussée. Avec toutes les animations mises en place par la Fondation, ils perçoivent l’importance d’honorer les ressources naturelles.

Ne manquez pas tous les événements mis en place par la Fondation François Sommer pour promouvoir le patrimoine de la littérature cynégétique. Dans son Musée de la Chasse et de la Nature, un fonds documentaire, regroupant de nombreuses oeuvres dans le domaine, sont mis à disposition des visiteurs. Une bibliothèque existe également pour tous les membres du club privilégié de la Fondation. L’art animalier, la cynégétique et la pensée environnementale contemporaine sont à l’ordre du jour. Toutes ces oeuvres permettent de véhiculer les valeurs fondatrices pour lesquelles François et Jacqueline Sommer se sont battus toute leur vie.

Voter

BRANDT Valentin

Créateur de Geekeries.fr. Référentiel de ressources WordPress en Français qui a vu le jour pour la toute première fois en 2007. Je publie régulièrement des plugins, des outils SEO, des ressources et de l'actualités pour améliorer votre expérience avec le CMS WordPress.

Ne manquez pas nos autres contenus :