Si l’état de votre voiture a exigé des réparations, il est probable que vous l’ayez confiée à un garagiste. Une fois les réparations effectuées, vous êtes en désaccord et refusez de payer la facture. Quelle qu’en soit la raison, il est possible de trouver des solutions. Voici quelques conseils.

S’appuyer sur les documents

Avant de commencer les réparations, les garagistes peuvent vous adresser un certain nombre de documents. Le plus répandu est le devis. Il vous indiquera le prix des réparations à faire. Notez que les bons garagistes ont un devoir de conseil. Aussi, après avoir examiné votre véhicule, ils peuvent vous suggérer d’autres réparations qu’ils pensent être nécessaires. C’est à vous de décider si vous souhaitez les effectuer ou non.

Le document le plus important est l’ordre de réparation. Plus qu’un devis, il détaille les interventions à mener sur votre voiture. Ce document fera office de preuve si vous devez avoir recours à la justice. Chaque garagiste est tenu de vous transmettre ce document en amont des réparations. Aussi, n’hésitez pas à le demander et méfiez-vous des garagistes qui refusent de le transmettre.

Trouver un accord à l’amiable

Si vous êtes en désaccord avec votre garagiste, la première solution est de tenter de résoudre le problème à l’amiable. En effet, il est préférable de toujours essayer d’apaiser les tensions. Si vous n’êtes pas d’accord, n’entrez pas immédiatement en conflit. Tentez de comprendre les raisons pour lesquelles le garagiste souhaite vous faire payer telle ou telle prestation.

Tout porte à croire que le garagiste aura tout intérêt à résoudre le litige calmement. De ce fait, si vous parvenez à trouver une solution, il évitera la mauvaise publicité de votre part. Le risque que vous décidiez de porter l’affaire devant un tribunal sera également amoindri. En clair, vous comme lui avez tout à gagner à résorber le conflit rapidement et posément.

Faire appel à la justice

Il arrive parfois que le dialogue soit impossible. Tout dépend du tempérament des personnes, du litige en question, ou même de l’humeur dans laquelle elles se trouvent. Il faut vous mettre à la place de votre contestataire. Imaginez que vous avez passé une mauvaise nuit, et que la journée commence avec des désaccords. Il est parfois difficile de garder son calme.

Cependant, si vous êtes sûr d’avoir gain de cause et que vous ne trouvez pas à trouver un accord satisfaisant, vous avez la possibilité de porter l’affaire aux yeux de la justice. Les tribunaux concernés par ce genre de cas sont les tribunaux civils de droit commun. Tout dépend ensuite de la somme mise en jeu. Suivant l’importance de la somme, si vous avez choisi un garage dans le Bas-Rhin, il faudra vous diriger vers les tribunaux de Strasbourg, par exemple.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :