Vous sentez que vous avez besoin d’un certain traitement pour débloquer des nerfs coincés ou corriger une posture. Toutefois, entre le kinésithérapeute et l’ostéopathe, vous ne savez pas vraiment vers qui vous tourner.

Les différences entre les deux métiers

Il faut savoir que ces deux pratiques sont à la fois éloignées, et pourtant plutôt proches. Vous pouvez facilement trouver des cabinets pour chaque spécialité, surtout dans les grandes villes. Par exemple, vous n’aurez aucun mal à trouver un kinésithérapeute à Metz. Il en est de même pour l’ostéopathe.

Les deux métiers sont proches car le professionnel va entrer en contact direct avec son patient. C’est un métier dans lequel le professionnel va soigner avec ses mains. Les métiers sont toutefois fondamentalement différents car le kinésithérapeute va utiliser des techniques de rééducation pour corriger certains maux dans les articulations ou les muscles. Souvent, ces maux apparaissent suite à des accidents ou des blessures. Son intervention est donc plutôt locale et ponctuelle. A l’inverse, l’ostéopathe, lui, va traiter le corps dans son entier. Il va chercher à remonter aux origines de la pathologie.

De plus, il faut savoir que les techniques de kinésithérapie n’ont absolument rien à voir avec les techniques d’ostéopathie. Pour le premier, il s’agit plutôt de rééducation. Il faut également savoir que les kinés sont incapables de faire de l’ostéopathie sans avoir suivi de formation spécialisée. L’inverse est également vrai. Un ostéopathe ne pourra pas réaliser des pratiques de kinésithérapie.

Les deux spécialités en une seule profession

Les deux métiers sont donc foncièrement différents. Toutefois, il faut savoir qu’un kinésithérapeute peut tout à fait suivre une formation qui va lui permettre de devenir également ostéopathe. Cette formation peut être suivie à temps partiel. Pour cela, il faut que les professionnels se rendent dans une école spécialisée. Là-bas, les kinés pourront suivre des séminaires une fois par mois, pendant 5 ou 6 ans.

Comme les professionnels connaissent déjà les bases du métier avec l’anatomie, la physiologie ou la pathologie, ils devront simplement s’imprégner des techniques et de la philosophie ostéopathiques. Une fois que leur formation sera terminée, les professionnels pourront choisir entre plusieurs cas, celui qui leur convient le mieux :

  • changer de métier et devenir ostéopathe
  • exercer les deux métier dans deux cabinets distincts

Attention toutefois, à un moment un kiné ne peut pratiquer légalement des méthodes d’ostéopathie en gardant son titre de kinésithérapeute. Si vous n’êtes pas sûr du type de traitement dont vous avez besoin, il est préférable de consulter un médecin généraliste.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :