Pour devenir chauffeur de taxi en indépendant, il faut se conformer à un certain nombre de réglementations. Le métier est en effet très réglementé et vous devez remplir un certain nombre de conditions pour pouvoir l’exercer.

Conditions relatives à la personne du chauffeur

On ne s’improvise pas chauffeur de taxi d’un coup de tête. Si vous voulez exercer ce métier, vous devez remplir des conditions d’honorabilité. C’est-à-dire que vous ne devez pas avoir été condamné pour un délit. Vous devez également avoir un permis B depuis 2 ans. L’exercice de ce métier nécessite une approbation de la médecine du travail ainsi qu’un diplôme de prévention et secours civiques. En plus de ces certifications, vous devez également avoir certaines qualités dans votre personnalité comme l’empathie, la sympathie ou encore l’amabilité.

D’autre part, le conducteur doit passer un examen dans le but d’obtenir le diplôme de la capacité professionnelle du conducteur de taxi après une formation. En effet, il ne suffit pas simplement d’avoir le permis de conduire pour pouvoir devenir chauffeur de taxi, encore moins indépendant. Il est évident que ce diplôme est nécessaire et obligatoire, toutefois, il n’est pas le seul à l’être. Vous pouvez vous renseigner sur les différentes modalités auprès d’un chauffeur de taxi indépendant déjà en fonction afin qu’il puisse vous faire part de son expérience.

Conditions relatives à la pratique du métier

Un taxi ne peut exercer sans qu’il ait une licence. Cette licence peut être obtenue gratuitement auprès de la mairie, cependant, cela peut prendre du temps. L’autre solution est d’acheter une licence datant d’avant 2014, année où elle est devenue incessible, auprès d’un titulaire. Ce qui peut également se révéler plus cher. La location d’une licence est également possible, mais le coût de la location devrait être réduit de vos bénéfices mensuels. Cette licence vous différencie des autres professionnels du métier comme des VTC, par exemple.

Par ailleurs, l’exercice du métier de chauffeur de taxi indépendant nécessite une situation juridique bien établie. Si vous comptez exercer en individuel, vous pouvez créer une EURL. Par contre si vous souhaitez vous associer, l’entreprise type SNC ou SARL peut vous convenir. Vous pouvez vous renseigner sur les différents types de situations juridiques sur internet ou auprès d’une personne compétente comme un juriste, par exemple. Grâce à toutes ces aides, vous pourrez alors pratiquer le métier de chauffeur de taxi indépendant en toute légalité !

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :