Toutes nos régions françaises regorgent de spécialités charcutières qui font en effet partie intégrante du patrimoine culinaire français. Par charcuterie, on désigne l’ensemble des préparations alimentaires principalement à base de viande de porc crue ou cuite ainsi que de sel ajouté afin de conserver le produit. Les charcuteries en rayon des supermarchés sont souvent plus prisées que les produits venant directement du boucher. Que l’on souhaite préparer un apéritif ou encore un déjeuner ou dîner, il faut en effet bien choisir sa charcuterie, car certains produits peuvent avoir une contenance en sel beaucoup trop élevée, tout comme le gras qui ne doit pas être trop présent pour un bon morceau de viande.

Nous allons donc vous révéler les conseils à suivre lorsque l’ont choisi sa charcuterie en grande surface.

Éviter les pièges dans son choix

En raison de la grande production industrielle de charcuterie, nous avons souvent trop de choix en supermarché et nous pouvons vite faire des erreurs quant à la qualité de notre produit choisi. Dans un premier temps, il est très important de faire attention au sel : les produits avec trop de sel ou encore les produits allégés en sel sont un piège. Les produits trop salés ou dont le sel a été rajouté de manière trop forcée sont à bannir. Idem pour les produits dit « allégés en sel ». En effet, les produits allégés en sel ne le sont pas toujours en faisant un simple calcul : un produit classique dispose de 0,7g de sodium. Si le produit est allégé à 25 %, il apportera tout de mêmes 0,6g de sodium pour 100g de viande. La quantité de sel n’est donc pas vraiment réduite et ne peut pas être définie comme « sain » pour notre organisme. Consommer trop de sel peut avoir des vrais dégâts sur nos organes avec le temps.

Autre piège à bien prendre en compte est la quantité. Des morceaux de viande en trop grosses portions sont également à bannir. Souvent, les produits ont été « gonflés » ou « injectés » afin de donner un aspect plus volumineux. Hors cela n’apporte rien de plus à la qualité de la viande. Au contraire, le goût est plus fade. Évitez également les produits cuits et sous-vide tels que les rôtis de dinde ou de bœuf : elles reflètent un aspect « frais » mais ils sont souvent gavés d’additifs et de sel. Guettez la liste d’ingrédients : plus la liste est courte et plus la qualité de votre produit est augmentée ! En outre, l’ajout de sel n’est pas le seul problème : il faut également faire attention à l’ajout de sucre sous toutes ses formes : dextrose, saccharose, sucre de canne, lactose, amidon, sirop de glucose et fructose. Il est donc important de bien analyser la liste d’ingrédients du produit, sa teneur en sel ainsi qu’en sucre. Privilégiez également les produits frais et non cuits.

Consommez avec modération

Bien qu’elle soit un véritable produit phare lors de vos apéros et repas comme la raclette par exemple, la charcuterie doit tout de même être consommée avec modération. En raison de la trop grande quantité de sel présente dans la charcuterie, il faut donc en consommer avec modération. Il faut compter environ 100g de charcuterie maigre pour une personne. Par charcuterie maigre, on entend le jambon cuit ou cru dégraissé, le bacon, la viande des Grisons, la noix de jambon ou encore les rôtis tranchés. Concernant les pâtés et les terrines, il faut compter 30g pour une personne. Tout comme pour les saucisses et saucissons secs, le chorizo, les saucisses à l’ail ou encore le cervelas. On ne dépasse pas les 30g pour une personne et on évite évidemment de rajouter du beurre en plus, car sinon la quantité en gras sera très élevée. Choisissez les rôtis frais et donc à cuisiner vous-même.

Avec tous ces conseils, il ne reste plus qu’à passer un agréable moment à table et se régaler.

Voter

Ne manquez pas nos autres contenus :