Omniprésente près des points de vente et des boutiques, l’oriflamme est devenue un objet publicitaire incontournable de tous les événements. Garante de la visibilité d’une entreprise ou d’un service, comment bien choisir son support événementiel ?

Qu’est-ce qu’une oriflamme ?

Une oriflamme est avant tout un drapeau vertical monté sur un mât. On peut la voir partout en ville près des boutiques et des points de vente pour indiquer leurs sites. Support de communications très utilisé, l’oriflamme permet de mettre en avant la marque, le logo, l’image, les services, ou même le produit d’une entreprise. Imposantes et repérables, elles décorent et rendent visible la devanture d’un stand. Elles sont utilisées lors d’événements tels que les braderies, les tournois, les expositions, les foires, les salons, les show-rooms…

Ces bannières se placent et se démontent facilement partout et sont résistantes aux changements climatiques. Elles sont dotées d’une base posée au sol et d’une tige qui leur donne leur forme. On peut compter plusieurs modèles de drapeaux publicitaires. Par ailleurs, les oriflammes sont personnalisables et peuvent s’adapter à tous les besoins.

Concernant les impressions des voiles, elles sont généralement de très bonne qualité. On peut commander directement ses drapeaux publicitaires sur Internet. Plusieurs sites en proposent à des prix très compétitifs. Pour vous renseigner sur le sujet et en savoir plus, rendez-vous à cette adresse : www.vedi-express.com/fr/oriflamme-drapeau-publicitaire/35555-oriflamme-trapeze-xs-2m.html

Les différents types d’oriflamme

Il est conseillé de choisir son oriflamme selon plusieurs critères. Le choix idéal se fera selon la résistance, la rapidité de montage, la durabilité dans le temps et la résistance de la bannière. Cependant, ces critères de choix peuvent changer si vous voulez utiliser ponctuellement ou intensivement votre support publicitaire.

Les formes de bannières

La forme de la bannière publicitaire varie selon le graphisme à mettre dessus. Etant donné que celle-ci est généralement verticale, c’est au client de choisir le sens de la lecture du texte. Voici les différentes formes de bannières :

  • L’oriflamme à la forme de « Plume » : elle peut s’adapter à de nombreux logos et slogans. Sa forme particulière lui donne beaucoup d’élégance. Elle est aussi appelée Beach Line.
  • L’oriflamme à la forme de « goutte d’eau » ou Leaf Line : elle est idéale pour les logos ayant une forme arrondie. Le logo et le message peuvent être placés de façon inclinée sur le côté. Ce modèle est très apprécié, car il permet de se démarquer.
  • L’oriflamme à la forme de « rectangle » : Egalement nommée Atlas, elle possède une grande surface pour le graphisme. C’est une des formes les plus classiques. Elle est très prisée par les entreprises voulant mettre de grands logos, textes ou images.

Les professionnels choisissent surtout leurs voiles en fonction de leurs utilisations, si elles doivent se placer à l’intérieur ou à l’extérieur. D’une part, si c’est à l’extérieur, il est courant de prendre une dimension allant de 2 à 4 mètres de hauteur. D’autre part, si c’est à l’intérieur, on peut choisir un modèle plus petit.

En générale, la taille dépend toujours du message que l’on souhaite véhiculer pour se distinguer de la concurrence.

Le tissu des bannières

Le tissu est le composant de l’oriflamme sur lequel les informations de votre entreprise seront placées. Son objectif principal est donc de mettre en valeur l’impression du graphisme et de stabiliser le drapeau face aux intempéries. Cette banderole sera la pièce maîtresse que l’on verra en premier avant votre stand ou votre boutique. Il est préférable de bien la choisir pour faire connaitre votre activité et aider les clients à vous retrouver dans une exposition, un salon ou une foire. Voici alors les différents tissus utilisés :

  • Le plus léger reste le Supralon. C’est la matière la plus utilisée et la plus adaptée pour les impressions. Il s’agit d’une maille en polyester lavable. Sur ce tissu, les couleurs sont bien visibles et bien imprégnées.
  • Si l’on souhaite avoir un tissu sortant de l’ordinaire, il y a le Trilobé qui est un tissu très brillant. De qualité marine, ce polyester résiste à la pollution.
  • Si l’on souhaite jouer la carte de la durabilité, il y a le Markelon. Ce polyester perforé est composé de fibres élastiques. Il ne change pas de qualité au fil du temps.

Les fixations des bannières

Les fixations ont pour objectif principal de bien stabiliser l’oriflamme. Il existe plusieurs modèles de fixation. Elles varient selon leur poids, leur mode d’utilisation et le terrain où on doit les placer.

  • Si le sol est dur : On utilise les platines carrées dans le cas où la bannière est placée dans la terre, sur le gazon, une dalle, un carrelage ou du gravier. Par contre, si le sol est irrégulier, il est conseillé d’opter pour les croisillons qui sont plus stables. Et dans le cas où la bannière est très grande, il y a la platine mobile Robusto qui est très résistant. Cette dernière est empilable, facile à démonter et idéal à transporter. C’est une fixation légère qui peut être repliée. Elle n’est pas très imposante et prend peu de place. Il faut cependant faire attention de la placer sur une surface bien plane.
  • Si c’est un sol meuble : il est recommandé de prendre le Groundspike. Il s’enfonce facilement dans le sol meuble comme la neige ou le sable et résiste au vent. Il existe deux tailles possibles de Groundspike selon la hauteur de la voile et la densité du sol. Sachez seulement qu’il vous faudra vous munir d’un marteau pour planter ce modèle. Une fois plantée, cette fixation fera belle impression et mettra en valeur votre bannière.
  • Si l’oriflamme doit être posée sur du bitume : il est plus judicieux de prendre la fixation Autocal dans ce cas-ci. En forme de U, celle-ci se cale facilement sous la roue d’une voiture grâce à ses fourches. Il existe plusieurs modèles d’Autocal, mais généralement, ils sont tous en acier. Et pour une plus grande visibilité de la voile, il faut que cette dernière soit plus haute que le véhicule.
Voter

BRANDT Valentin

Créateur de Geekeries.fr. Référentiel de ressources WordPress en Français qui a vu le jour pour la toute première fois en 2007. Je publie régulièrement des plugins, des outils SEO, des ressources et de l'actualités pour améliorer votre expérience avec le CMS WordPress.

Ne manquez pas nos autres contenus :